Formule Polyphénol BMTBV®

26,99  TTC

Pour ceux qui ne peuvent (ou ne veulent) pas consommer du vin, nous avons voulu proposer un produit de substitution qui permette néanmoins de bénéficier des éventuels bienfaits que pourrait représenter la consommation modérée de vin rouge.

Nos gélules permettent en effet de bien compenser l’absence de vin rouge lors des repas en conservant le principal polyphénol présent dans le vin rouge : le resvératrol ; d’autant plus que deux autres composés viennent s’y ajouter : la quercétine et la Vitamine C.

Comme pour les omégas 3, de nombreux chercheurs pensent depuis des années pouvoir démontrer que ces 3 éléments pourraient s’opposer à la production des « mauvaises éicosanoïdes » générées en excès par notre alimentation moderne.

  • Le resvératrol est un polyphénol de la classe des stilbènes présent dans certains fruits comme les raisins, les mûres ou les cacahuètes. On le retrouve en quantité notable dans le raisin, et donc dans le jus de raisin et le vin qui en est issu, surtout dans les vins rouges.

Dès 1992, une étude de Renaud et de Lorgeril tendait à montrer qu’une consommation modérée de vin pouvait protéger de la défaillance coronarienne.

Le resvératrol serait donc, si on en croit certains chercheurs un bon candidat pour résoudre l’énigme du « paradoxe français », expression qui renvoie à la situation surprenante de la région du sud-ouest, où malgré une consommation élevée de graisses animales, est observé un taux relativement bas de maladies cardio-vasculaires (comparativement aux pays du nord de l’Europe).

Ces travaux ont déclenché une pléthore d’études sur le rôle chimiopréventif des polyphénols du vin et en particulier du resvératrol. Ainsi, en dehors de la prévention supposée de la maladie coronarienne, la liste des études sur les effets supposés bénéfiques de ce composé n’a cessé de croître : elles ont concerné notamment l’inflammation, l’activation plaquettaire, l’angiogenèse, le maintien de la masse osseuse, la réduction de la masse adipeuse, la neuroprotection, la photoprotection, le vieillissement.

L’interprétation de certains de ces chercheurs serait qu’une production excessive de radicaux libres dans l’organisme peut provoquer des dégâts importants sur les macromolécules et les cellules de cet organisme. La dégradation des lipides par le stress oxydant provoquerait des dépôts de lipides oxydés dans les vaisseaux à l’origine des plaques d’athérome, perturberait le fonctionnement des membranes cellulaires et produirait des dérivés carcinogènes. Les attaques radicalaires de l’ADN seraient source de mutations carcinogènes et celles des protéines inhiberaient les enzymes et dérégleraient les signaux cellulaires de prolifération ou de défense.

L’exposition aux rayonnements ultra-violets provoquerait également un stress oxydatif au niveau cutané, qui constituerait l’un des principaux facteurs du vieillissement de la peau et du risque de mélanome. C’est ainsi que plusieurs polyphénols, dont le resvératrol, ont fait l’objet d’études portant sur leurs potentiels effets photoprotecteurs.

En 1995, une étude de Pace-Asciak et de ses collaborateurs montrerait que deux polyphénols du vin rouge, le quercétol et le resvératrol, pourraient inhiber in vitro l’agrégation plaquettaire. Précisons néanmoins qu’aucune conclusion définitive n’a pu être mise en évidence in vivo.

L’intérêt pour le resvératrol est relancé en 2003 lorsqu’une étude (Konrad T. Howitz, Kevin J. Bitterman, Haim Y. Cohen, Dudley W. Lamming, Siva Lavu, Jason G. Wood, Robert E. Zipkin, Phuong Chung, Anne Kisielewski, Li-Li Zhang, Brandy Scherer & David A. Sinclair, « Small molecule activators of sirtuins extend Saccharomyces cerevisiae lifespan », Nature, vol. 425,‎ 2003, p. 191-6), après avoir testé de nombreux polyphénols sur la longévité de la levure de bière (Saccharomyces cerevisiae), s’aperçoivent que le resvératrol serait le plus efficace de tous.

Deux études récentes, dans le même sens, indiqueraient qu’un traitement au resvératrol étendrait la durée de vie de la souris obèse et permettrait de contrecarrer les effets délétères d’un régime riche en graisse. La première (Marie Lagouge, Carmen Argmann, Zachary Gerhart-Hines, Hamid Meziane, Carles Lerin, Frederic Daussin, Nadia Messadeq, Jill Milne, Philip Lambert, Peter Elliott, Bernard Geny, Markku Laakso, Pere Puigserver, and Johan Auwerx, « Resveratrol Improves Mitochondrial Function and Protects against Metabolic Disease by Activating SIRT1 and PGC-1a », Cell, vol. 127,‎ 2006, p. 1109-1122), et la seconde (Joseph A. Baur, Kevin J. Pearson, Nathan L. Price, Hamish A. Jamieson, Carles Lerin, Avash Kalra, Vinayakumar V. Prabhu, Joanne S. Allard, Guillermo Lopez-Lluch, Kaitlyn Lewis, Paul J. Pistell, Suresh Poosala, Kevin G. Becker, Olivier Boss, Dana Gwinn, Mingyi Wang, Sharan Ramaswamy, Kenneth W. Fishbein, Richard G. Spencer, Edward G. Lakatta, David Le Couteur, Reuben J. Shaw, Placido Navas, Pere Puigserver, Donald K. Ingram, Rafael de Cabo & David A. Sinclair, « Resveratrol improves health and survival of mice on a high-calorie diet », Nature, vol. 444,‎ 2006) ont montré que les effets bénéfiques du resvératrol sur le niveau de glucose et d’insuline des souris obèses pouvaient ouvrir des perspectives intéressantes pour le traitement du diabète de type 2.

Malgré tous ces résultats très favorables sur des modèles animaux ou au niveau cellulaire, l’efficacité et la sécurité du resvératrol en tant que complément alimentaire n’a toujours pas été formellement démontrée chez l’homme.

Ainsi il est nécessaire de noter que les Autorités européennes de santé (AESA – EFSA) n’ont, à ce jour, reconnu aucune allégation de santé concernant le resvératrol et qu’il n’existe, à ce jour, aucune preuve de haute qualité indiscutable que le resvératrol prolonge la vie ou a un effet substantiel sur une quelconque maladie humaine. L’EFSA a même pu conclure, à plusieurs reprises, « qu’il n’y avait aucune relation de cause à effet entre la consommation de resvératrol et un effet physiologique bénéfique quelconque lié à une activité antioxydante, à la teneur en antioxydants ou aux propriétés antioxydantes de celui-ci » et « qu’il n’y avait aucune relation de cause à effet entre la consommation de resvératrol et la protection de l’ADN, des protéines et des lipides contre les dommages oxydatifs ».

  • La Quercétine : De nombreuses plantes médicinales ont fondé leur réputation d’efficacité sur leur fort taux en quercétol.

Le vin rouge en contient quelques dizaines de mg/L, suivant les cépages et la macération. La pellicule de la baie de raisin contient de 4 à 10 mg par kg.

De nombreuses études scientifiques se sont attachées à démontrer que la quercétine avait un fort pouvoir antioxydant. Mais, pour l’instant, les nombreux effets bénéfiques qui ont été mis en évidence sur des cultures in vitro, les invertébrés ou les rongeurs ne peuvent être extrapolés in vivo chez l’homme.

Seules, une étude de 2007 ( R. L. Edwards, T. Lyon, S.E. Litwin, A. Rabovsky, J.D. Symons et T. Jalili, « Quercetin reduces blood pressure in hypertensive subjects. », Journal of  Nutrition, vol. 137,‎ 2007) et une autre de 2003 (A.W. Boots, M. Drent, V.C.J. de Boer, A. Bast et G.R.M.M., Haenen, « Quercetin reduces markers of oxidative stress and inflammation in sarcoidosis », submitted for publication,‎ 2003) ont semblé indiquer que les effets bénéfiques d’une supplémentation en quercétol serait appropriée, dans des conditions très particulières chez l’homme, en premier lieu pour les affections associées au stress oxydatif et à une inflammation.

Seul un produit synthétique dérivé de la quercétine a donné quelques résultats dans la prévention et le traitement de la rhinite allergique in vivo. Selon 2 études japonaises de faible envergure, la substance en question, l’EMIQ, a légèrement réduit la congestion et l’irritation des yeux, mais n’a eu aucun effet significatif sur le larmoiement et la congestion nasale. Par ailleurs, des études in vitro et sur des animaux ont révélé que la quercétine inhiberait la production d’histamine et de cytokines, des substances jouant un rôle fondamental dans l’allergie.

Bien qu’une étude épidémiologique menée en Finlande ait établi un lien entre la consommation d’aliments riches en quercétine et la réduction du risque d’asthme, il n’existe à l’heure actuelle aucune donnée clinique prouvant l’effet antiallergique de cette substance chez l’humain.

 

En tout état de cause, à ce jour, aucune allégation de santé reconnue par les Autorités de santé européennes (AESA – EFSA) ne nous permet de revendiquer un quelconque rôle anti-oxydant de la quercétine. L’EFSA a clairement indiqué « qu’il n’y avait aucune relation de cause à effet entre la consommation de quercétine » et la protection de l’ADN, des protéines et des lipides contre les dommages oxydatifs ».

Attention !

Il est conseillé de ne pas dépasser la dose de 1200 mg de quercétine par jour (très loin donc de la composition et de nos conseils d’utilisation !).
Il n’est pas préconisé d’en prendre si vous souffrez d’un trouble de la thyroïde.

Une prise prolongée peut provoquer des troubles rénaux.
La quercétine peut entrer en interaction avec de nombreux médicaments. Demandez l’avis d’un médecin avant d’en consommer.

 

  • La Vitamine C : Nul besoin ici d’insister sur l’importance de la vitamine C pour l’organisme humain.

Citons néanmoins son effet antioxydant retenu par l’EFSA ainsi que sa contribution potentielle à la réduction de la fatigue et de l’épuisement. Une relation de cause à effet a été établie entre l’apport alimentaire en vitamine C et la contribution aux fonctions psychologiques normales.

La vitamine C, par ailleurs, participe au métabolisme énergétique, au fonctionnement normal du système immunitaire, à la protection de l’ADN, des protéines et des lipides contre les dommages oxydatifs. De plus elle contribue à la régénération de la forme réduite de la vitamine E (ON 1815 – EFSA 19 octobre 2010). Ce dernier point nous induit donc à penser que, grâce à cette vitamine C, la vitamine E présente dans le corps ainsi régénérée peut rejouer son rôle de contributeur à la protection des constituants cellulaires contre les dommages oxydatifs, (ON 1816 – EFSA 19 octobre 2010).

Enfin, La vitamine C contribue à la protection des constituants cellulaires contre les dommages oxydatifs, à la formation normale de collagène et au fonctionnement normal des os, des dents, du cartilage, des gencives, de la peau et des vaisseaux sanguins. Elle contribue au fonctionnement normal du système nerveux et contribue à un fonctionnement normal du système immunitaire. La vitamine C contribue à maintenir le fonctionnement normal du système immunitaire pendant et après un exercice physique intense dans le cas de sujets pratiquant un exercice physique intense et se complémentant au moins de 200 mg de vitamine C quotidiennement en complément de l’alimentation habituelle. Elle augmente enfin l’absorption du fer non hémique (ON 1226 – EFSA – 1er octobre 2009 )

 

IMPORTANT : Alors pourquoi dans ces conditions, proposer ce complément alimentaire ?

Parce qu’en l’état actuel de la recherche scientifique,

  • à défaut de tout risque manifeste pour la santé dans les conditions que nous recommandons (voir les rubriques « composition » et « conseils d’utilisation » ci-dessous),
  • considérant l’intérêt scientifique manifesté encore par de nombreux chercheurs,
  • les demandes encore pendantes de reconnaissance de la validité officielle d’allégation de santé par les Autorités européennes ou françaises de santé pour ces composants et l’indécision (nonobstant d’éventuels fondements scientifiques qui pourraient s’avérer justifiés) de ces dernières au regard de ce qu’elles ont coutume d’appeler « la pertinence d’une telle allégation au regard de la santé publique (méthode DELPHI par consensus formalisé d’experts),
  • au global, notre Formule Polyphénol, à raison de deux gélules par jour au moment des repas, vous aiderait à pallier à l’absence de consommation modérée de vin rouge tout en profitant de ses qualités putatives intrinsèques.

 

Les résultats de nos compléments alimentaires sont 4 à 5  fois supérieurs si vous pratiquez en même temps la méthode alimentaire BMTBV®…

POUR RAPPEL : FRAIS DE PORT GRATUITS POUR TOUTE COMMANDE SUPÉRIEURE À 70 €

Cette formule est un complément alimentaire : Elle participe à l’optimisation des fonctions physiologiques

« Nos produits sont des compléments alimentaires et/ou des préparations à caractère d’hygiène alimentaire et non des médicaments. Ils ne se substituent pas à une alimentation variée et équilibrée, pour votre bien être et votre santé consommez au moins 5 fruits et légumes par jour, et pratiquez un exercice physique régulier.

Les produits présentés sur ce site internet ne sont pas des médicaments, ils ne peuvent être considérés comme tels, et ne remplacent en aucun cas votre traitement habituel.

Il vous appartient de consulter votre médecin ou un professionnel de santé afin d’obtenir un avis professionnel pour tout problème de santé particulier. La législation européenne en vigueur sur les compléments alimentaires ne nous autorise pas à mentionner sur ce site une quelconque allégation autre que celles figurant sur le registre communautaire des allégations nutritionnelles et de santé de la commission européenne.

Pour mieux voir l’étiquette de notre produit, cliquez dessus :

étiquette Formule polyphénol

52 en stock

Description

Conditions Générales de Ventes (voir ici)

resvératrol 20mg,

Quercétine 200mg

et Vitamine C 50mg

Cette formule est un complément alimentaire : Elle participe à l’optimisation des fonctions physiologiques

« Nos produits sont des compléments alimentaires et/ou des préparations à caractère d’hygiène alimentaire et non des médicaments. Ils ne se substituent pas à une alimentation variée et équilibrée, pour votre bien être et votre santé consommez au moins 5 fruits et légumes par jour, et pratiquez un exercice physique régulier.

Les produits présentés sur ce site internet ne sont pas des médicaments, ils ne peuvent être considérés comme tels, et ne remplacent en aucun cas votre traitement habituel.

Il vous appartient de consulter votre médecin ou un professionnel de santé afin d’obtenir un avis professionnel pour tout problème de santé particulier. La législation européenne en vigueur sur les compléments alimentaires ne nous autorise pas à mentionner sur ce site une quelconque allégation autre que celles figurant sur le registre communautaire des allégations nutritionnelles et de santé de la commission européenne.

Nous recommandons 2 gélules par jour.

Attention !

Il est conseillé de ne pas dépasser la dose de 1200 mg de quercétine par jour (très loin donc de la composition et de nos conseils d’utilisation !).
Il n’est pas préconisé d’en prendre si vous souffrez d’un trouble de la thyroïde.

Une prise prolongée peut provoquer des troubles rénaux.
La quercétine peut entrer en interaction avec de nombreux médicaments. Demandez l’avis d’un médecin avant d’en consommer.

« Nos produits sont des compléments alimentaires et/ou des préparations à caractère d’hygiène alimentaire et non des médicaments. Ils ne se substituent pas à une alimentation variée et équilibrée, pour votre bien être et votre santé consommez au moins 5 fruits et légumes par jour, et pratiquez un exercice physique régulier.

Les produits présentés sur ce site internet ne sont pas des médicaments, ils ne peuvent être considérés comme tels, et ne remplacent en aucun cas votre traitement habituel.

Il vous appartient de consulter votre médecin ou un professionnel de santé afin d’obtenir un avis professionnel pour tout problème de santé particulier. La législation européenne en vigueur sur les compléments alimentaires ne nous autorise pas à mentionner sur ce site une quelconque allégation autre que celles figurant sur le registre communautaire des allégations nutritionnelles et de santé de la commission européenne.

Avis

  1. Yann BOURHIS

    !

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.